Mon histoire d’amour avec mon berger allemand, Lambert.

collier anti aboiement Collier de dressage collier pour chein

A 20 ans, on m’a offert mon premier chien dont j’avais tant rêvé depuis longtemps. Il était un berger allemand d’un an et demi qui s’appelait Lambert. Depuis ce jour-là, une seule chose comptait pour moi : mon chien ! je ne suis pas facile à vivre avec. Parfois, j’ai du mal à m’endurer. Pour Lambert, je suis toujours la même personne. Même quand je me lève le matin dans une mauvaise humeur, Lambert me regarde avec tout autant d’affection que les jours où je me lève en bonne humeur. Il ne lui manque que la parole pour me dire que dans la vie, on doit toujours s’amuser.

berger allemand


Quand j’ai raconté ça à mon meilleur ami il m’a dit « Mais il ne sait pas parler. S’il pouvait, il te dirait qu’il n’était pas content avec toi ». Il est vrai qu’il ne sait parler, mais il sait très bien s’exprimer. Il peut s’en aller dans le salon ou arrêter de me fixer avec ses beaux yeux. Il ne me quitte jamais. Il me fixe avec les yeux pour longtemps en remuant la queue. J’ai toujours entendu des expressions tel que « Il n’est qu’un chien ». Pour moi, Lambert est plus qu’un chien. Il est un ami qui m’offre autant d’amour inconditionnel que je puisse retourner.

Ma première rencontre avec Lambert n’était pas très rassurante. Je me suis dit que il est impossible de dresser un chien d’un an et demi. J’ai dû lire des livres de dressage des chiens de sa race. J’ai fini par acheter un collier de dressage qui m’était très utile.

J’ai voulu partager mon histoire d’amour inconditionnel à Lambert avec ceux qui, comme moi, comprennent l’importance de donner et de recevoir l’amour avec les chiens


Article précédent Article suivant